18 October 2023

Jeux Olympiques 2024 : le scandale écologique à Tahiti

18 October 2023
Ludovic Lasserre

Les préparatifs pour les épreuves de surf des JO 2024 sur l'île de Tahiti font des vagues depuis de nombreux mois déjà. A la base, les JO de Paris devaient être les jeux oàlympiques les moins polluants de l'histoire. Mais, force est de constater que les polémiques enflent sur le territoire tahitien.

Des pollutions et des odeurs nauséabondes à Teahupoo

L'incident survient à moins d'un an des Jeux olympiques de 2024. Les riverains du site de Teahupoo se plaignent de fortes odeurs nauséabondes et d'une pollution de leur environnement. De nombreux problèmes de pollution commencent à susciter des préoccupations et des inquiétudes de la part des habitants. Quel sera l'impact sur l'écosystème et sur la qualité de vie des résidents. Peu de réponses de la part de l'administration sur ces problèmes de pollution.

Des inondations accrues par les travaux

Mai 2023, de fortes crues de la rivière Fauoro à Teahupoo ont lieu. Les inondations ont causé des dégâts matériels importants, y compris la destruction de maisons et de voitures. Certains habitants estiment que la construction d'une nouvelle passerelle pour les JO a contribué aux inondations, tandis que d'autres affirment que cela n'a pas été la principale cause. Le village hôte des épreuves de surf a été touché par deux incidents naturels, remettant en question la possibilité de maintenir les JO. On est dans un climat de méfiance et les indépendantistes surfent la vague. La ministre de la Jeunesse et des Sports de Polynésie avait envisagé de révoquer l'organisation de l'épreuve de surf à Tahiti, mais cette idée a été tempérée. Malgré les inondations, les autorités assurent que les chantiers progressent normalement et que la zone choisie pour le centre de surf est insubmersible. L'épreuve de surf des Jeux olympiques de Paris-2024 à Teahupoo est maintenue

Autre Article  Italo Ferreira et Billabong, c'est fini

Des surfeurs compétiteurs sur un bateau de croisière

Petite polémique durant l'été 2023, on apprend que les surfeurs compétiteurs seront hébergés sur un bateau de croisière. Difficile de faire pire, pour des JO les moins polluants de l'histoire.

Les surfeurs des Jeux olympiques de Paris 2024 séjourneront sur le navire de croisière Aranui, situé à Teahupo'o, en Polynésie française. Le navire Aranui est spécialisé dans les croisières d'aventure pour passagers à travers la Polynésie française, les îles Marquises, les îles Australes, et au-delà. Initialement, un hôtel local était envisagé pour le logement des surfeurs olympiques, mais des réparations en temps voulu étaient impossibles. Le navire Aranui peut accueillir 254 passagers avec 103 cabines, alors que seuls 48 surfeurs participeront aux Jeux olympiques de Paris 2024.

La tour des juges, la nouvelle polémique en octobre 2023

La construction de la tour des juges pour les Jeux Olympiques suscite l'opposition des habitants en raison de ses coûts élevés et des préoccupations environnementales. Un collectif de citoyens s'oppose à la construction de la tour, craignant les conséquences sur l'écosystème de la presqu'île. Les travaux de construction pourraient perturber le récif et modifier l'écosystème, ce qui inquiète les habitants. La modification du récif pourrait affecter la vague, selon les scientifiques, et cela préoccupe les résidents. Les opposants suggèrent de rénover la tour en bois existante utilisée chaque année par les surfeurs, plutôt que de construire une nouvelle structure, afin de préserver l'environnement. Une manifestation a eu lieu pour contester la construction de la tour des juges, marquant le début d'un bras de fer entre les habitants et les autorités.

Autre Article  Incroyable session sur le spot de La Nord à Hossegor
SoSurf spécialiste du surf
tiktok SoSurf
ContactL'équipeMentions légales
linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram