4 October 2023

Quelques gros tubes à Hossegor, mais pas de Royal Barrique

4 October 2023
Ludovic Lasserre

Les surfeurs et l'organisation était en alerte ce mercredi 4 Ocotbre 2023, mais les conditions n'étaient pas suffisantes pour lancer la compétition.

Royal barrique Hossegor

Qu'est-ce que le Royal Barrique ?

Le Royal Barrique est une compétition de surf qui a lieu sur Hossegor, dans le sud-ouest de la France. Cette compétition est assez unique car elle se déroule sur une longue période d'attente ( ou waiting period) et se déplace en fonction des bancs de sable. Elle est organisée en fonction des conditions météorologiques et des vagues, pour profiter des meilleures tubes. Seuls les surfeurs invités peuvent participer et le but est d'attraper le meilleur tube. Le Royal Barrique est une compétition organisée par l'association ESTIM avec plus de dix éditions au compteur. C'est toujours un rendez-vous spectaculaire pour les adeptes de la discipline.

Les surfeurs invités

Accrochez-vous à vos planches, on a du nouveau qui déferle sur la scène du Royal Barrique! OK, alors, Fredo Robin, le boss de 2009, et Justin Becret, le gars trop occupé à surfer les "Challenger Series", vont manquer à l'appel. Mais devinez quoi? Des nouveaux venus débarquent dans l'arène!

Le jury, toujours à l'affût de talents, a dit "Eh, pourquoi pas ?" et a invité des prodiges de la Gravière comme Mathieu Agnès, Paul Boniface et Jules Zancanaro. Ils vont pouvoir se mesurer aux dieux du tube, les anciens vainqueurs !

Et bien sûr, on n'oublie pas nos champions en titre du Royal Barrique! Vincent Duvignac, le seul à avoir raflé deux victoires, William Aliotti, Maxime Huscenot, Arnaud Darrigade et les frangins Cloarec sont toujours dans le game. Ça promet d'envoyer du lourd!

Autre Article  Le Quemao Classic à Lanzarote: Une Célébration du Surf et de la Culture Européenne

Une première alerte : quelques bons tubes, mais pas assez de fréquence

Mercedi 4 Octobre, l'alerte avait été lancée avec des conditions optimales sur le papier. Malheureusement, la houle avait chutée dans la nuit, et le manque de fréquence a empêché le déroulement de la compétition. Il faut rappeler, que tous les surfeurs invités ont trois heures pour choper la bombe. Ils sont nombreux, ils ont donc besoin d'une fréquence de vagues suffisantes.

On a tout de même pu voir quelques bons barrels dont celui du vainqueur en titre, qui a bien du attendre 30 minutes avant de prendre cette vague et de sortir juste après. Un bon call comme on dit dans le milieu.

SoSurf spécialiste du surf
tiktok SoSurf
ContactL'équipeMentions légales
linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram